Le rêve se dessine (4)

Après quelques mois d’attente, je découvre la boutique MAYFAIR à REIMS.

Cindy vient avec nous.

Nous sommes accueillis par Floriane et toute son équipe. On nous reçoit de façon royale, de quoi faire gonfler les chevilles quelques heures… 😉

En arrivant, au premier étage de la boutique, je réalise que le rêve devient réalité, et qu’effectivement, c’est bien moi et ma fille qui sommes assises sur ce beau canapé douillet,  je n’en reviens pas. Entre avoir une idée et la réaliser, parfois il faut de l’audace pour y arriver, là c’est clair, j’en ai. On propose quelques dessins à ma fille, un peu de thé et nous y voilà, le moment tant attendu de l’ESSAYAGE…

La première chose que je ne souhaite pas, c’est de ressembler à une mariée, parce que nous ne nous marions pas.

Je rêve d’un style bohème, champêtre, romantique, doux, rétro, etc. J’ai plein d’idées en tête, mais la robe ne doit pas être blanche.

Au début, je vois cette robe magnifique, posée sur un buste délicatement, de couleur nude pailletée, ouah quelle beauté… Mais, je me dis « oublions là ». Il faut être grande et mince… C’est mal barré. 🙂

Les 4 premières robes sont magnifiques et me font rêver une bonne heure. D’ailleurs, je divague, je rêvasse, je tournoie, je fais la princesse et en même temps, je me dis…. « Est-ce vraiment celle qui me faut ? Elles sont blanches, ou sinon, celle-ci peut-être de couleur nude. » Mais, j’ai un doute…

Puis vient le moment fatidique, Cindy me dit « essai là cette robe » (celle que j’ai vue depuis le début)… bon aller pour le plaisir, mais, sans conviction qu’elle m’aille, aller c’est parti, voyons ce que ça peut donner….

Aussitôt Floriane me dit dans la cabine d’essayage, « oh la vache, elle vous va bien ! » Moi, surprise, « ah bon ? »(C’est possible qu’une robe taillée de cette façon puisse m’aller ? À moi ? Du haut de mes 1.58 m ? Et sinon, c’est à moi qu’elle parle là ? hahaha)

Et là, le rideau s’ouvre, tous les regards intimident sur moi, ma fille me court dans les bras et me dit : « tu es magnifique maman, c’est celle-là qu’il te faut. Maman moi aussi je la veux, je la veux ! »

Cindy, Floriane et son équipe qui me répètent « ah oui, elle vous va bien »

En me regardant dans le miroir, j’ai toujours du mal à réaliser que je suis rentré dans un 36, déjà ça faisait longtemps 😉 et puis, Floriane qui me dit, « si si, on peut l’avoir une taille au-dessus, pas de problème »… Le rêve d’entendre ça ! Parce que, un 36 pour essayer OK, mais bon je ne veux pas non plus être boudiné.

Ma fille veut absolument la même, seulement, même à son âge, bien qu’elle soit belle, elle ne lui est pas appropriée, et le créateur n’en fait pas pour mini pouce… Donc, pas de soucis, nous allons réfléchir à en créer une s’il le faut…

En attendant, je tournicote dans tous les sens. Je suis bien, apaisé, j’imagine déjà la coiffure, les accessoires… Han, je rêve ! Je suis une petite fille qui vit à fond son rêve, c’est agréable, aussi bon qu’une séance de yoga, qu’un saut en trampoline, Le pied !

Puis, je me décide, je valide, ce sera celle-ci, n’allons pas ailleurs, je suis sûr de moi.

Nous commandons la robe…

Elle n’arrivera pas avant de longs mois, évidemment c’était la dernière, mais ouf, suffisamment de tissus rien que pour moi, j’avais tellement peur…

À notre retour en boutique quelques semaines plus tard, j’étais excité comme une puce, hâte de l’enfiler. Il y a un travail de fou à réaliser, je m’en rends compte.

Floriane à des mains de maître, elle est magicienne, elle a été à l’écoute et patiente tout le long. Une femme disponible pour ses clientes et qui aime incontestablement son métier plus que tout au monde. Petit à petit, nous avons fait connaissance, je lui ai raconté mon histoire et elle s’est impatientée autant que moi d’arrivée enfin à ce jour.  S’il y a bien une personne en qui confier vos vêtements je vous la conseille et en plus vous serez reçu comme des princesses et des princes…

Floriane est très ouverte d’esprit et son grand cœur m’a touché en profondeur, nous nous reverrons c’est certain, c’est une promesse, ma main sur le cœur.

Merci Floriane

floriane couturière pour cérémonie mère fille les lumières éternelles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :